Rome, du libéralisme au socialisme

Un livre qui nous expose la lente déchéance de la super-puissance antique sous les angles de vues économique et social.

Rome, du libéralisme au socialisme : Leçon antique pour notre temps

Classé 123è des meilleures ventes de livres sur Amazon dans la catégorie idées politiques, le livre de 158 pages de Philippe Fabry paru en 2014 a tout de suite piqué ma curiosité quand je l'ai découvert. Très féru de l'Histoire antique, et aussi d'Histoire politique, il ne m'était jamais venu à l'idée d'analyser la chute de Rome sous un prisme économique et social, et comme l'explique l'auteur ça n'a été fait qu'une seule fois... par Montaigne, et depuis on en est resté à cette version.

On sent très bien à la lecture que l'auteur est ouvertement libéral -et partial-, cela n'enlève pourtant rien à la qualité de l'argumentation extrêmement détaillée et fournie. Ligne après ligne, page après page, on voit comment s'installe doucement à Rome un "capitalisme de connivence" avec l'Etat (que Ron Paul aime appeler "Corporatisme"). Je ne spoil pas plus le livre, mais il est à lire ouvertement, même si on ne partage pas la philosophie économique de l'auteur, car très très instructif.

Philippe Fabry est historien du droit, des institutions et des idées politiques. Il a enseigné à l'Université Toulouse 1 Capitole. Féru d'histoire romaine, il est aussi passionné par la doctrine libérale, politique comme économique, et spécialement les travaux de l'École autrichienne. Il contribue au site d'information Contrepoints - peut-on lire sur la quatrième de couverture.

Le livre est disponible broché pour 15 euros sur Amazon ou à la FNAC (les liens ne sont pas sponsorisés).

In Livres
Date